Les Frincekanoks | Création québécoise | Galerie d'art en ligne

Les Frincekanoks, 2013

Claude Daigneault
208 pages - Format Numérique
12.95 $




Description


Categorie - Numérique
Genre - Roman
Maison d'édition/compte d'auteur - Les éditions la Caboche
ISBN - 9782924187005

Ce titre m’a été rappelé par mon séjour de deux ans et demi à Toronto au début des années 1960. Certains collègues anglophones faisaient de l’ironie en m’appelant « French-Canuck ». C’est ainsi que j’ai francisé ce terme pour en faire le titre de mon premier roman, publié à la fin de 1994, alors que se dessinait le deuxième référendum. Au départ, le titre devait être « La musique du souvenir », parce que la musique y joue un rôle indispensable.

L’histoire se déroule en 2099. Il ne reste à Montréal qu’une petite population de 2 389 francophones, vivant dans une partie de la ville qui leur est consacrée, protégée par un dôme qui évoque la notion d’une serre. Lassé d’être surprotégé à coups de drogues par l’administration canadienne-anglaise devenue immensément majoritaire, un petit groupe de survivants décide de tenter le tout pour le tout et de recommencer à vivre ailleurs, loin de cet univers hermétique, de ce bonheur imposé.

Le livre a été écrit dans un esprit caricatural et ironique, soucieux de provoquer le rire. Mais l’humour de l’un est souvent l’enfer de l’autre. Si la critique francophone s’est montrée réceptive et a salué cet humour sarcastique, la critique anglophone a déliré y voyant « un parallèle entre l’antisémitisme en France et le séparatisme au Québec. » (William Johnson, dans une conférence à la Jewish Public Library de Westmount). Il précisait : « Under the cover of futuristic fiction, what is presented in this book is a paranoid fantasy that exploits every cliché of Quebecers’ victimisation at the hands of the rest of Canada. »

Gilles Crevier, du Journal de Montréal pensait différemment : « Claude Daigneault s’amuse et nous amuse avec son roman humoristique. (…) L’univers qu’il a inventé est parfaitement grotesque pour souligner à traits forts et ironiques l’effondrement d’une société éteinte (distincte) surveillée par la nouvelle GRC, la Garde Révolutionnaire Culturelle. »

Marie-Claire Girard écrivit à la même époque dans « Le Devoir » : « Claude Daigneault manie la plume avec brio et a contacté là un petit roman fort drôle où, sous le couvert de la science-fiction, il nous assène quelques bonnes vérités. »

Mon livre n’a pas vieilli d’une seconde. Vous le verrez en riant.



Partager sur


Du même artiste

Voir l'artiste

Le courage du mouton
Claude Daigneault

Le courage du mouton

238 pages
Prix : 12.95 $
Le grand projet
Claude Daigneault

Le grand projet

24 pages
Prix : 8.75 $
Petite vengeance deviendra GRANDE
Claude Daigneault

Petite vengeance deviendra GRANDE

204 pages
Prix : 12.95 $
Une amitié explosive
Claude Daigneault

Une amitié explosive

20 pages
Prix : 8.75 $


Besoin d'aide ?
Fermer